Il n'y a pas que du mauvais avec ce confinement.. on se reprend le temps... de se prendre le temps..

je redécouvre les plaisirs de faire de la boulange.. des brioches... je me régale vraiment... (aussi bien à les préparer que bien sûr à les déguster... et ce n'est pas mes gourmands qui vont s'en plaindre... ;)

je vous propose aujourd'hui une recette alsacienne : un Schneckekueche .. autrement dit un chinois aux noisettes...  une brioche aussi belle que bonne... vous n'êtes pas d'accord ?

je vous indique comment la réaliser au Thermomix... mais au robot, à la MAP ou à la main, c'est également très facilement faisable...

Je remercie Michèle pour cette délicieuse recette..

c'est parti pour la recette...

 

Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

60g de lait

3 œufs

450g de farine T55

2 cc de levure boulangère SAF (ou 1 sachet de levure boulangère déshydratée ou 20g de levure boulangère fraîche)

60g de sucre en poudre

125g de beurre

 

Pour la crème à la noisettes :

125g de noisettes

125g de beurre

125g de sucre

3 cc de cannelle

1 œuf

 

1 blanc d’œuf pour la dorure

 

Pour le nappage et le glaçage :

2 CS de confiture d'abricots sans morceaux

1 CS d'eau

50g de sucre glace

3 à 4 CS de jus de citron

 

Préparation :

Commencer par préparer la pâte à brioche.

Dans le bol de votre Thermomix, mettre le lait et les œufs.

Couvrir avec la farine dans laquelle vous aurez caché la levure boulangère.

Saupoudrer de sucre et déposer les parcelles de beurre. Pétrir 10 minutes / mode pétrin.

Déposer la pâte dans un saladier, la couvrir d'un torchon propre et laisser lever pendant environ 1 heure (la pâte doit doubler de volume) (s'il ne fait pas très chaud dans votre cuisine, vous pouvez également laisser lever la pâte pendant 1 heure à 35°C dans votre four).

 

Pendant que la pâte lève, préparer la crème à la noisettes.

Torréfier les noisettes dans une poêle sèche pendant quelques minutes.

Les laisser refroidir puis les mixer finement.

Faire fondre le beurre sans le laisser trop chauffer puis le laisser refroidir.

Mélanger ensemble tous les ingrédients de la crème à la noisettes.

 

Passons au présent au façonnage du chinois.

Dégazer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné.

Étaler le pâton en un grand rectangle à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.

Répartir la crème à la noisette en l'étalant sur ce rectangle.

Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)

Enrouler le rectangle.

Couper ce rouleau en morceaux (7 pour moi) et les disposer dans votre moule préalablement beurré.

Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)

Couvrir d'un torchon et laisser lever une seconde fois (soit à température ambiante s'il fait bon dans votre cuisine ou dans votre four pendant 40 minutes à 35°).

Lorsque la brioche est bien gonflée, la dorer au pinceau avec le blanc d’œuf.

 

Enfourner pour environ 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C (Th. 6). (à surveiller et à adapter à votre four).

 

Pendant la cuisson du chinois, préparer le nappage et le glaçage.

Faire chauffer la confiture d'abricots avec l'eau et bien mélanger.

Dans une seconde tasse, mettre le sucre glace. Ajouter le jus de citron petit à petit et bien mélanger. (ne pas forcément mettre tout le jus de citron. L'ajouter progressivement, mélanger jusqu'à obtenir la consistance souhaitée...).

 

A la sortie du four, badigeonner la brioche avec le nappage abricots.

Le démouler immédiatement sur une grille puis la badigeonner avec le glaçage au sucre glace.

Laisser refroidir (si vous le pouvez.. car ce chinois, vous voilà prévenu, est particulièrement irrésistible..)

Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Print Friendly and PDF
Schneckekueche (chinois aux noisettes) (brioche alsacienne)
Retour à l'accueil